Vétérinaire

C'est décidé, je passe mon chien au barf !

QU'EST-CE QUE LE RAW FOOD ET POURQUOI Y PASSER?
Connue dans le monde entier comme «BARF» (alimentation crue biologiquement appropriée), l'alimentation crue vise à donner aux chats et aux chiens un régime adapté à leur système digestif et aussi proche que possible de ce qu'ils auraient pu manger en tant qu'animaux sauvages. Le pH de l'estomac chez les chiens et les chats est beaucoup plus faible que celui des humains, ce qui signifie qu'ils sont capables de décomposer la viande et les os crus.

En tant que nation, nous adorons nos animaux de compagnie, et bien sûr cela s'étend à ce que nous leur donnons à manger. Les aliments pour chiens promettent souvent le monde, mais en y regardant de plus près, beaucoup contiennent des ingrédients tels que des sucres, des farines de viande et des dérivés de viande. Les nourritures pour animaux de compagnie de Natures Menu montrent fièrement nos ingrédients sur l'avant du paquet, et n'ajoutent jamais des sucres, des repas de viande ou des dérivés de viande.

Passer à raw ne pouvait pas être plus simple! Transition votre chien plus de sept jours et commencez votre voyage dans le merveilleux monde de l'alimentation crue.
Tout d'abord, calculez la ration quotidienne d'aliments crus barf chien de votre chien à l'aide de notre calculateur d'alimentation intelligent.
Les jours 1 à 7 divisent la ration quotidienne en 50% de nourriture brute et 50% de nourriture précédente
Alimenter en alternant des repas séparés - éviter de mélanger si possible pour faciliter la digestion
Idéalement, les repas devraient être donnés à environ 12 heures d'intervalle
Dès le jour 8 nourrir 100% de ration brute

Alors que de nombreux chiens en bonne santé peuvent faire face sans période de transition, nous recommandons cette méthode pour permettre au corps de:

1/ Ajuster la libération d'enzymes digestives
2/ Modifier le pH de l'estomac
3/ Adapter le microbiome intestinal (bactéries «amicales»)
4/ Promouvoir une digestion et un métabolisme sains

C'est le régime le plus sain que vous pouvez donner à votre carnivore domestique.

Selon les chiffres de l’American Kennel Club, les petits chiens de moins de 10 kilos ont pris une place de choix dans le cœur des américains. En effet, depuis l’an 2000, 4 des 10 races les plus populaires sont des petites races, ce qui montre que malgré l’attrait constant des américains pour les grosses voitures et les gros hamburgers, ils apprécient toujours d’avoir à leur côté un petit compagnon.

Trois représentants du Toy Group (sensiblement l’équivalent du Groupe 9 de la FCI), le Yorkshire terrier, le Shih Tzu et le Chihuahua, ainsi que le Teckel, sont depuis 4 ans dans le top 10 des races préférées des américains.

Image 115470Dans le même temps, la popularité de petits chiens moins connus à augmenté de manière significative depuis 2004 : les races ayant connu la plus forte progression sont le Bouledogue Français (+ 252%), le Griffon Bruxellois (+ 243%), le Chien Chinois à Crète (+134%) et le Papillon (+ 122%).
Cette position de force des petits chiens ne s’était plus vue aux USA depuis les année 50 et 60, quand le Boston Terrier, le Teckel, le Pékinois et le Chihuahua – avec d’une année sur l’autre un Spitz de Poméranie ou un Schnauzer Miniature – étaient également placés dans le top 10.

Dans les années 70, l’amour des américains se tourna vers les grandes races, telles que les Dobermanns, les Chow Chows ou les Rottweilers. Cette tendance se poursuivit jusqu’aux années 90, pendant lesquelles les petites races commencèrent petit à petit à grignoter de nouveau du terrain, pour passer de une à quatre dans le top 10. En ce début de siècle, il semble évident que les américains portent de nouveau leur affection vers ce qui est petit, et que ce n’est pas juste un phénomène de mode.

Publiée dans le numéro daté du 13 au 19 novembre 2008 de la revue vétérinaire l'Essentiel, nous reprenons cette information basée sur une étude citée en référence.

Les auteurs* analysent les cas de six chats présentés pour des intoxications par les huiles essentielles. Il s'agissait de trois mâles et femelles stérilisés, âgés de 3 mois à 3,6 ans.

Les principaux symptômes incluaient une tachypnée (ndlr : ventilation pulmonaire accélérée), une fièvre, un ptyalisme ( ndlr : sécrétion exagérée de salive) et une léthargie. Le traitement a été symptomatique : analgésiques, antibiotiques et pansements digestifs.

Deux chats ont dû subir une réalimentation forcée par oesophagostomie. Tous présentaient des ulcérations linguales et buccales graves. Une telle cause doit donc être suspectée chez des chats présentant des ulcérations d'apparition aigüe, avec un accès possible à ces produits. Le pronostic est bon après quelques jours de soins intensifs.

* SCHILDT(JC) : Potpourri oil toxicity in cats : 6 cases (2000-2007). Journal of Veterinary Emergency & Critical Care. 2008. Vol 18, N°5, p511-516.

L’American Curl est un chat comme on les aime. Simple, doux, charmeur, mais avec un petit quelque chose de plus que les autres : des oreilles recourbées comme deux croissants de lune qui se font face.

Avec son expression souriante et ses yeux en amande, l’American Curl a tout pour devenir l’un des plus grands même si la race est une des plus récentes puisqu’elle a vingt ans à peine.

Sulamith, la première

L’histoire de l’American Curl commence, comme son nom l’indique, en Amérique. Ou plus exactement en Californie, un mois de juin 1981. Il faisait très chaud ce jour-là à Lakewood, et le soleil tapait fort devant la porte de Joe et Grace Ruga. Grace, enceinte de sept mois, n’aspirait qu’à se reposer pour échapper à la chaleur. Soudain, Joe aperçut deux chatons faméliques qui se dirigeaient vers la maison. Il s’agissait de deux petites femelles de six mois, au poil long et soyeux. L’une était tout noire avec de grands yeux or et l’autre noire et blanche. La première fut nommée Sulamith et la deuxième Panda. Si Panda disparut un jour comme elle était venue, Sulamith s’installa définitivement chez les Ruga.

Image 127697

Un si joli détail

Sulamith avait de curieuses petites oreilles recourbées vers l’arrière. Pour Joe et Grace, ce n’était qu’un détail et ils n’y attachèrent pas beaucoup d’importance jusqu’au jour où Sulamith eut ses premiers bébés. A leur grand étonnement, deux d’entre eux avaient des oreilles recourbées comme celles de leur mère. Il leur vint alors à l’idée qu’ils étaient devant une nouvelle race de chat tout à fait originale. Ils décidèrent d’en référer au monde de l’élevage et des expositions. Des généticiens s’intéressèrent à leurs chatons. En observant Sulamith et sa descendance, ils conclurent rapidement à une mutation spontanée due à un gène dominant.
La petite chatte noire devint la chatte de fondation de tous les American Curl. Issue d’un charmant mélange de chats de rues, elle portait beaucoup de couleurs différentes qui ressortirent au gré de ses différents mariages. Un de ses matous de mari étant à poil court, elle donna même le jour à des chatons Curl à poil court.
Chose incroyable, la CFA, le plus gros club félin du monde, et aussi l’un des plus stricts et des plus conservateurs, reconnut très rapidement la race puisque que les premiers American Curl furent inscrits dans les livres d’origines dès 1986, soient cinq ans après l’arrivée de Sulamith chez les Ruga !

1er , 2ème ou 3ème degré ?

Image 127698Mais qu’ont-elles donc de si particulier les oreilles des American Curl pour que sur ce simple critère on déclare une race unique ? Les oreilles du Curl sont retournées en arc de cercle régulier vers l’arrière de la tête, comme deux croissants de lune qui se regarderaient. Elle sont fermes à la base et souples à l’extrémité. Le gène de pliure d’oreilles de l’American Curl n’a rien à voir avec celui du Scottish Fold et aucune des atteintes de cartilages osseux que l’on trouve parfois chez ce dernier n’a jamais été observée. Ce n’est pas non plus un gène létal à l’état homozygote et l’on peut marier sans risque pour la santé des chats American Curl avec American Curl. Le Curl, en raison de ses origines « chats de gouttière » bénéficie en outre de la force et de la santé de ses ancêtres des rues. C’est donc une race particulièrement saine.

Même si les oreilles en boucle de l’American Curl sont un don direct de Mère Nature, les hommes ont classé leurs différentes formes qui définissent la qualité d’un chat pour les expositions. On parle de 1er, 2ème ou 3ème degré. Dans le 1er degré les oreilles sont à peine recourbées. Dans le second elles commencent à s’incurver mais sont encore un peu droites. Dans le 3ème, le plus recherché, les oreilles forment un arc de 90°. Pour être parfaites, les deux oreilles doivent avoir le même degré de courbure. A l’inverse, des oreilles recourbées jusqu’à toucher le crâne ne sont pas acceptées. Dans les portées d’American Curl, il naît encore des chaton à oreilles droites, que l’on appelle « straight ears ». Ces chatons, bien que très beaux ne peuvent pas exposés, mais ils sont utiles pour reproduire avec des Curl.

Image 127699

Une belle palette de couleurs pour un corps équilibré et musclé

Image 127700Les quelques années de sélection de la race ont abouti à l’élevage d’un chat assez élégant, avec une tête plutôt triangulaire, sans irrégularités notables ou de stop prononcé. Les yeux sont en forme de noix, ce qui est très important pour son expression. Le corps est équilibré et musclé. Les Curl sont acceptés aussi bien à poil court qu’à poil long. Dans ce cas, la fourrure est souple, soyeuse, avec peu de sous-poil et en tout cas jamais rêche. Vu ses origines, toutes les couleurs sont acceptées, y compris la couleur colour point – comme le Siamois –, ce qui fait une belle palette !
Original sans être excentrique, robuste mais raffiné, disponible dans une multitude de poils et de couleurs, attachant sans être pot de colle, l’American Curl est un chat qui combine de grandes qualités qui devraient le faire estimer de plus en plus par les amateurs d’animaux joyeux et sans souci.

Les publications similaires de "Nos conseils vétérinaires"

  1. 25 Fév. 2019Nos conseils pour avoir une dérogation d'espèces protégées900 visites
  2. 26 Sept. 2017La nourriture des Carpes Koï2799 visites
  3. 28 Août 2017Réduisez vos frais de vétérinaire avec la bonne mutuelle1136 visites